syndrome de cotard1

Le syndrome de cotard est une maladie rare aussi appelée « délire des négations » qui est indiquée par un syndrome délirant. Comment le détecter et que faire ?

Les symptômes de la maladie

Les signes de cette maladie diffèrent d’une personne à l’autre. Ils sont caractérisés par une anxiété profonde et par une croyance en une destruction progressive du corps et en une anesthésie de la douleur. Il y a des personnes qui sont confrontées à une négation du monde. Atteint de la maladie, le patient ne croit plus avoir de cerveau, de nerf ni d’intestin. Il prétend être un amas de peau et d’os et affirme n’avoir aucunement besoin de nourriture.
Mis à part cela, des préoccupations hypocondriaques sont des signes de cette maladie. La personne est atteinte d’une anxiété excessive par rapport à la santé. Elle passe sa vie à s’inquiéter sur des maladies imaginaires. En outre, le syndrome de Cotard peut se manifester par une perte de vision mentale, un sentiment d’immortalité et une impression de grandeur. Il peut aussi s’exprimer par une grave culpabilité délirante, des idées de possession, des troubles anxieux et dépressifs, des idées suicidaires et une automutilation.

La cause du trouble mentale

La source exacte de cette affection reste encore mal connue. Toutefois, les spécialistes évoquent une origine liée à un dysfonctionnement de deux aires du cerveau. On compte le gyrus fusiforme ou le gyrus temporal latéral qui intervient dans la reconnaissance des visages. Il y a également l’amygdale qui est associée aux émotions. Avec ces troubles, la personne atteinte du syndrome de Cotard ne ressent plus aucune émotion. À part cela, elle n’a plus le sens de la familiarité en se regardant dans le miroir.
Par ailleurs, le syndrome de Cotard est généralement rencontré chez des patients qui souffrent d’autres troubles mentaux, de dépression clinique ou de maladie neurologique. Cet état délirant peut aussi survenir à la suite d’un grave traumatisme. Quoi qu’il en soit, il peut apparaître de manière brutale et inattendue, surtout chez les femmes et les personnes âgées.

Le traitement du syndrome de Cotard

Pallier à ce trouble mentale est possible. Celle-ci est réversible par les thérapeutiques antidépressives. Pour commencer, un traitement psychiatrique est indispensable. Il doit être accompagné d’une prise en charge psychologique. Le patient peut, par exemple, effectuer une consultation chez un psychologue à Soignies. Outre cela, il doit être accompagné et soutenu par son entourage en lui proposant des activités ou des sorties. En effet, la relation avec d’autres personnes pourra l’aider à la guérison. Le patient doit se sentir exister.
En parallèle avec cela, d’autres traitements s’avèrent être efficace avec cet état délirant. Parmi eux, on compte les médicaments antidépresseurs. Il y a aussi l’éléctroconvulsivothérapie ou ECT. Cette dernière consiste à un traitement par électrochocs. Elle est réalisée sous anesthésie générale brève de 5 mn, et est efficace à court terme. Cette méthode est surtout utilisée en cas d’échec des psychotropes ou s’il existe un risque vital. Par contre, il convient de noter que l’ECT ne permet pas de prévenir les suicides.

Written by 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *